Les arbres : poumons de la Terre!

En plus d’être magnifiques et majestueux, les arbres ont de multiples bienfaits sur la santé et l’environnement, c’est pourquoi on les appelle : poumons de la terre. En effet, les arbres absorbent du gaz carbonique et rejettent l’oxygène essentiel à la vie, filtrent les poussières et les autres polluants de l’air, fournissent un abri aux insectes, oiseaux et petits animaux, en plus d’apporter une ombre rafraichissante à votre cour.

Les arbres donnent la structure à votre aménagement paysager. Comme il durera très longtemps s’il demeure en santé et qu’il est au bon endroit, assurez-vous de faire le bon choix et de lui prodiguer les meilleurs soins possibles, dès la plantation.

Le choix

Fruitier, avec fleurs, sans fleur, à port colonnaire, pleureur, à grand déploiement… des centaines de variétés s’offrent à vous quand vient le temps de choisir l’arbre qui ornera votre cour. Bien sûr, il est important de respecter vos goûts, mais il importe également de respecter quelques règles de base :

  • Zone de rusticité.  

Certaines espèces sont mieux adaptées au climat de chaque région, ce qui vous assurera un meilleur succès.

  • Ensoleillement

Le principe de la bonne plante au bon endroit s’applique aux arbres également. Choisissez une essence d’arbre adaptée au nombre d’heures de soleil qu’elle recevra quotidiennement.

  • Emplacement

Informez-vous des distances à respecter des fils électriques et aussi de l’ampleur que prendront les racines à maturité. Certains arbres ont un système racinaire impressionnant qui peut causer des dommages aux structures comme le solage de votre maison, votre piscine, etc.

  • Bon voisinage

Votre arbre grandira avec le temps, parfois beaucoup! Si vous le plantez près de la limite de votre terrain, il serait peut-être bien vu d’en discuter avec le voisin qui recevra certainement quelques branches et surtout plusieurs feuilles provenant de votre arbre sur son terrain… comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir!

  • Utilité

À quoi servira votre arbre? Sera-t-il simplement ornemental ou souhaitez-vous qu’il produise des fruits? La question se pose principalement dans le cas des arbres fruitiers. Assurez-vous que votre arbre soit auto-fertile ou encore qu’un autre arbre compatible à proximité puisse le polliniser, sans quoi vous vous retrouverez avec un bel arbre plein de fleurs, mais sans fruit à récolter le temps venu.

La plantation

Vous avez fait votre choix, il est maintenant temps de mettre votre arbre en terre. Vous pouvez planter durant toute la belle saison, mais évitez toutefois les période de canicule qui occasionneraient un stress supplémentaire à votre arbre. Le printemps et l’automne sont les meilleurs moments pour mettre un arbre en terre. Si vous ne pouvez pas le faire dès son arrivée chez vous, assurez-vous de placer votre arbre à l’ombre et de bien arroser les racines pour ne pas qu’elles sèchent. Voici les étapes pour la plantation de votre arbre :

  1. Creusez un trou de 2 à 3 fois la largeur du pot ou de la motte de racines et de profondeur égale. Le collet de racines doit être au même niveau que le sol, voire un peu en dessous.
  2. Si votre arbre est en pot ou dans un panier de broches, sortez-le doucement, sans abimer les racines. Si du jute recouvre la motte de racines, retirez seulement la moitié supérieure, le reste se dégradera rapidement dans le sol.
  3. Votre arbre placé bien droit au centre du trou, remplissez le trou avec un beau terreau de qualité. Utilisez des mycorhizes ou un engrais enracineur pour favoriser l’enracinement de votre arbre. Tassez bien la terre en évitant de trop compacter.
  4. Tout autour de votre trou, faites une barrière de terre, un bourrelet, pour créer une fausse d’arrosage.
  5. En laissant 5 cm libre autour de l’arbre, ajoutez de 5 à 10 cm de paillis autour de votre arbre. Le paillis aidera à conserver l’humidité et la chaleur.
  6. Dès la plantation, il est important d’arroser en profondeur et de s’assurer de maintenir le sol humide pour au moins deux semaines.

Tuteurer ou ne pas tuteurer?

Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire de tuteurer un arbre. Faites-le s’il est exposé aux grands vents surtout ou si vous voyez qu’il a une tendance naturelle à pencher d’un côté. Le tuteur devra être retiré dès la prochaine saison si vous voulez que votre arbre puisse croitre de manière optimale.

Dépendamment du calibre d’arbre que vous aurez choisi, il mettra un certain temps à atteindre la maturité souhaitée. Il ne vous reste ensuite qu’à en profiter.